Dans chaque page du site en cliquant sur ce logo on revient à la page d'Accueil.

Vous pouvez vous inscrire directement aux stages et WE en payant avec votre carte bleue avec le système sécurisé PayPal. Indiquez votre choix dans la case ci-contre, puis cliquez sur le bouton Acheter et laissez-vous guider par les instructions de PayPal.

Lieu : 5 rue Tiphaine, Paris 15e.
M° La Motte-Piquet-Grenelle.
Horaires :

Le samedi de 14h à 20h
Le dimanche de 10h à 17h
Coût : 120 €, à régler avant le début du WE.

Indiquez le nom du WE :

15/16 septembre

Écrire l'autre

 

Il y a un moment où il s'agit d'écrire l'autre, cet autre que l'on a connu, rencontré, aimé, détesté, cet autre dont on garde trace en soi, comme blessure ou comme consolation, cet autre que l'on veut depuis toujours écrire, de qui l'on veut pouvoir parler, sans parfois y parvenir vraiment. Un proche, un lointain, vivant ou mort, et qui nous pose une question à laquelle seule l'écriture saurait, peut-être, répondre. Nous écrirons dans les pas de quelques auteurs qui ont fait cette démarche de reconstitution ou de réparation.

6/7 octobre 2018

Marche du temps

 

Nous travaillerons le temps dans le récit, la façon dont il est possible d'en faire sentir le passage, la fuite, l'immobilité. Un temps où toutes les lignes de fuite, d'horizon, les pertes de vues et l'au-delà des limites, sont, comme en un moment miraculeux, réunies en un seul point du monde, ce point de l'écriture, qui avance, qui aussi se libère de sa durée, et modifie sa propre présence.

Souvenirs, futurs, nostalgies, fictions, rêves et mélanges, projections infinies, presciences et questionnements.

20/21 octobre 2018

Nouvelles

 

Qu'est-ce que la nouvelle ? Comment démarrer et construire son texte ? Quelle écriture ? Quels personnages ? Nouvelles fleuves ou minimalistes ?

Les nouvelles peuvent être plus ou moins longues, nous en travaillerons les cœurs, en nous aidant par exemple de la définition de Maurice Blanchot pour le « cœur malin de tout récit », les épiphanies, les structures internes et externes, la question des personnages et des points de vues.

3/4 novembre 2018

Enfance

 

L'écriture de l'enfance demande une attention toute particulière, du côté de la justesse, du temps étiré ou immobile, du souvenir. Écrire l'enfance c'est aussi se la réapproprier, la réinterroger, la redécouvrir. Revenir aux sensations anciennes, aux questions, à l'ineffable sérieux de l'enfance. L'on écrit toujours de l'enfance, de ce point de départ enfoui où s'est joué, dès lors, une certaine esthétique, une certaine condition de l'existence, une profondeur accompagnée, parfois, de légèreté.

17/18 novembre 2018

Roman

 

Démarrer un roman, en éprouver la longueur, la consistance, les aspérités, s'interroger sur ce qui pulse à l'intérieur, sur les tensions et les suspens, les relances, la découpe temporelle et spatiale, les structures internes et externes.

Le travail sur l’écriture du roman permet d’aborder les questions de sujet, de genre, de personnages, de structure du texte, d'intentions et de pondérations, de sutures et de résonances, tant sur le plan du contenu que sur le plan technique, agencement et articulations des éléments du récit.

1/2 décembre 2018

Étrangetés

 

Il y a parfois des textes, des écritures qui nous semblent étranges, dans lesquels réside un épais mystère, qui viennent nous questionner, nous bouleverser, nous faire traverser les miroirs ; des textes inspirés, échevelés, irrationnels, poétiques, fous, terribles, magnifiques, hors du sens ou hors de la réalité. Nous explorerons certains de ces textes, nous plongerons dans l'aventure de l'étrange, du décalage, du mystère et de l'incertain, autre alchimie du verbe dont nous créerons de nouvelles formes...

15/16 décembre 2018

Le nouveau roman

 

Le nouveau roman a été un phénomène littéraire qui a regroupé, de façon un peu artificielle, des démarches et des écritures très différentes, mais qui toutes ont été à chaque fois la démarche singulière d'un écrivain et chercheur dans l'écriture. Les avancées produites dans la littérature ont été considérables et tiennent encore aujourd'hui une place importante, comme point de repère et base d'une écriture exigeante et de qualité. C'est à partir de ces questionnements que nous travaillerons.

5/6 janvier 2019

Épiphanies

 

L'épiphanie joycienne est l'un des éléments qui permettent le basculement du récit, de la nouvelle, du roman, du poème. Elle est l'élément subtil qui nous fait passer d'un monde à l'autre, d'un sentiment à un autre ; révélatrice, elle peut être à l'origine du changement d'existence d'un personnage, voire du personnage principal.

Cette invention, reprise par Virginia Woolf, mais aussi Marguerite Duras ou Nathalie Sarraute sous diverses formes, est au centre de notre travail du WE.

19/20 janvier 2019

Avec l'informatique

 

À la demande d'un certain nombre de participants aux ateliers j'organise un WE autour de l'écriture avec l'informatique. Il s'agit essentiellement de l'usage possible de certains logiciels destinés aux écrivains. Les participants au WE doivent avoir ces logiciels sur leurs ordinateurs portables pour participer. Il s'agit pour le principal de Scrivener, mais également de logiciels de MindMapping et de gestion du temps.

2/3 février 2019

Sensations

 

La sensation, rapport aux sens, à la physiologie, difficile à capter, hors des lieux communs qui masquent le sens particulier, la subjectivité, est peut-être, par le truchement des stratagèmes langagiers, l'outil de ce qui nous permettrait le mieux de transmettre l'affect au lecteur. Le roman, l'écriture, se tiennent là, dans ce que nous avons à vivre et à partager, c'est dans la finesse ou la rudesse de ces éléments, dans le rythme et les ruptures, que se noue l'aventure d'un texte.

16/17 février 2019

Sentiments

 

Les sentiments, dans leur diversité, leur puissance, par quoi nous sommes habités, que nous accueillons ou dont nous devons nous défendre, sont toujours ce qu'il s'agit de transmettre dès lors que l'on s'engage dans la traversée d'une écriture.

Par l'écriture du réel, par le lyrisme d'un texte, par l'exigence d'une parole, par le tremblement de la voix, par la subtilité du poème, nous tenterons de dévoiler ce qu'il en est de quelques uns de nos sentiments, tristes et gais, rageurs ou amoureux.

2/3 mars 2019

Autour du style

 

Le style est ce à quoi l'on reconnaît la main, ou l'être, ou l'âme, d'un  écrivain. C'est ce qui le définit dans son lieu, au sein de l'espace littéraire. Nous tenterons de définir ce qu'il en est du style de chacun des participants, tant d'un point de vue technique, théorique que d'un point de vue pratique ; le style c'est également ce par quoi est traversée chaque œuvre, ce qui se retrouve de sens d'un livre l'autre, d'un texte l'autre.

16/17 mars 2019

Personnages

 

Comment le travail du personnage influe sur l'architecture du récit, du roman, de la nouvelle. Travailler le personnage en profondeur, dans ses aspects divers, ses résonances, mais surtout son impact spécifique sur la narration : ce qu'il y a d'essentiel aux romans, nouvelles et autres récits.

 Il participe de l'auteur, souvent, mais il doit également s'en détacher drastiquement dès lors que l'on fait le choix de le rendre crédible et en rapport aux autres personnages du récit.

6/7 avril 2019

Scènes du roman

 

Nous allons travailler ce WE autour de plusieurs types de scènes, toutes intégrables dans vos romans en cours ou vos œuvres à venir. La scène est l'élément primordial du roman, c'est la brique fondamentale, élément de base constitutif de tout récit.

Atelier d'écriture Emmanuel Bing.